Recherche
MÉDIA PRESSE ET DIGITAL DU MONDE ÉQUESTRE

L’aloe vera est principalement connu pour ses vertus en usage externe; le mucilage de la feuille est à la base de nombreuses compositions cosmétiques pour notre beauté et notre bien-être.

Aloe vera est principalement connu pour ses vertus en usage externe.

C’est également un excellent complément alimentaire pour nous comme pour nos animaux domestiques. 

Photo de Quaprior trotteur de 12 ans (Léa)

La partie utilisée est le « mucilage », eau végétale contenant de très nombreuses molécules, et que l’on trouve dans la partie charnue des feuilles ; la partie verte est soigneusement éliminée de toutes les préparations pour les usages de complément alimentaire ou de cosmétiques.  Dans  cette partie verte circule  la sève qui contient des anthraquinones dont l’aloïne qui est potentiellement purgative et abortive.

En dehors de l’usage externe, que peut apporter l’Aloe vera?

Un test a été réalisé par une société spécialisée en médecine vétérinaire équine sportive « Equitest» pour évaluer l’efficacité de l’Aloe vera sur des chevaux de course qui présentent des ulcères gastriques.

  •  Douze chevaux de 6 centres d’entrainements différents ont été recrutés.
  •  Les conditions de vie et le rythme des entrainements ont été soigneusement maintenus.
  • 5 d’entre eux ont d’abord servi de témoins pendant 3 semaines avant de recevoir de l’Aloe vera dans une 2ème phase du protocole.Une gastroscopie a permis de révéler des ulcères de grade 1 à 4 selon l’échelle de Muir.
  • Une séquence filmée a été réalisée pour chaque cheval.
  •  Ensuite les chevaux ont reçu 100 ml de pulpe d’Aloe vera matin et soir avant le repas de granulés pendant 3 semaines.
  • Une 2ème fibroscopie a été réalisée à la fin de la période avec enregistrement des séquences. Les plages de film ont été mises bout à bout dans un ordre aléatoire et ont été lues par 4 vétérinaires spécialisés en médecine vétérinaire équine.

8 chevaux sur les 11 ayant reçu de l’Aloe vera  ont présenté une amélioration significative des lésions stomacales. 

Ce test aurait besoin d’être confirmé et validé par une étude plus approfondie avec un nombre égal de chevaux témoins ne recevant aucun traitement pendant 3 semaines.

Comme cela a été parfaitement détaillé dans le précédent numéro avec la société Mérial, les causes d’ulcères gastriques sont multi factorielles et les solutions doivent aussi être variées et adaptées à chaque cas.

Les conditions de vie, d’alimentation et d’abreuvement sont des facteurs clés.

Les médicaments spécifiques comme les anti acides sont incontournables.

La phytothérapie dont l’Aloe vera et en particulier dans ce cas précis des ulcères, peut apporter une aide précieuse pour améliorer la cicatrisation des lésions, le confort de vie des chevaux et de meilleures performances sportives.

Dominique Maleyran

Docteur vétérinaire diplomée universitaire en phytothérapie

PHYTANIM

phyta