12 avril 2019 / Phytothérapie, Santé

Prébiotiques et probiotiques pour le cheval

Dossier

 

 

 

 

 

 

On a tous ou presque entendu parler des prébiotiques et des probiotiques, les deux sont deux choses distinctes mais se complètent l’une et l’autre lorsqu’on les associe.

  • Les probiotiques sont des micro-organismes (bactéries ou levures) utiles à la flore intestinale et doivent être ingérés vivants pour en retirer tous les bénéfices sur la santé.
  • Quant aux prébiotiques, ce sont des substrats qui servent d’aliment aux bactéries du microbiote (micro-organismes qu’héberge l’intestin), c’est-à-dire qu’ils sont une source de nourriture pour la croissance des probiotiques. Ces derniers n’ont pas besoin d’eux pour vivre mais en leur présence, les bactéries probiotiques se multiplient rapidement favorisant ainsi leurs effets bénéfiques.

En résumé, lorsque prébiotiques et probiotiques sont associés au sein d’un même produit, on parle alors de symbiotique. L’association des deux permet de prolonger la durée de vie des micro-organismes probiotiques et d’améliorer leur croissance, grâce à l’apport conjoint des substrats nécessaires à leur développement

Ils sont capables tout deux, d’apporter entre autres, des effets particulièrement bénéfiques sur la flore intestinale et le système immunitaire intestinal, ne dit-on pas que le ventre est le deuxième cerveau ?

Ces soldats de l’ombre vivant dans la cavité abdominale offrent tout un arsenal de qualités métaboliques, nutritives et immunitaires !

Leurs effets sont redoutables sur la digestion, sur les épisodes de diarrhée, après un traitement par antibiotiques, mais aussi pour la valorisation de la ration puisque l’ajout de micro-organismes dans la ration entraîne une modification de la digestion des fibres. En effet, chez des poulinières dont la ration est supplémentée avec des levures vivantes, une augmentation de la digestibilité des fibres est observée avec pour conséquence une lactation améliorée et une meilleure qualité du lait conduisant à une croissance plus rapide chez le poulain.

Certains vétérinaires conseillent l’ajout de prébiotiques et probiotiques chez les chevaux venant de subir une intervention chirurgicale pour coliques. A noter aussi que les chevaux subissant régulièrement des problèmes digestifs souffrent et cette souffrance entraîne un stress qui aboutit en ulcères gastriques, d’où l’intérêt d’un apport en prébiotiques et probiotiques chez ce type de chevaux.

Attention toutefois à ne pas confondre levure de bière inactivée et probiotiques, cette dernière a peu d’effet sur le microbiote intestinal mais plutôt sur les phanères (poils, crins, corne).

Les probiotiques, pour être efficaces, doivent être ingérés vivants et encapsulés afin de résister à l’acidité de l’estomac et ainsi coloniser les intestins.

Il est conseillé de donner les probiotiques en cure pour des diarrhées, une mauvaise assimilation de la ration, des crottins dont la consistance est de mauvaise qualité, après un traitement antibiotique, un vermifuge.

La bonne santé chez le cheval passe par un système digestif sain et efficace 

L’équipe partenaire avec la collaboration des pharmaciens d’Arbalou Soins

cheval-partenaire prebiotique-cheval