LE PARTENAIRE 100% CHEVAL

Arrive la saison des salons et il est grand temps d’aller tester le matériel convoité avant de l’acheter tant les interrogations et incertitudes sont grandes. Reste bien la tentation d’aller voir sur un forum les conseils des uns ou des autres, mais voilà… en western, il y a un peu tout et surtout rien.

Dois-je privilégier : 

• Une approche par discipline ? (Elles sont multiples en équitation western)

• Mon cheval ? (évidemment)

• Mon budget ? (inévitable)

• Le réseau de distribution ? (la facilité).

Surtout qu’en sellerie western, on trouve de tout ! Des arçons en fibre de verre, des cuirs en carton pâte, de la Rexine, du tissu synthétique et des PVC à la pelle.

Peut-être plus qu’ailleurs, il y a du très bas de gamme que l’on trouve chez tous les distributeurs connus du marché de l’équipement, souvent à des prix inférieurs à 700 euros. A proscrire pour le cavalier et pour le cheval pour des raisons de positions, confort et de sécurité. L’entrée de gamme se trouve jusqu’à 1200 euros pour les cavaliers occasionnels avec arçon ralide en plastique, moins solide qu’un arçon bois recouvert de cuir cru (rawhide), mais le meilleur compromis pour les budgets modestes. Il faudra compter jusqu’à 2500 euros pour du moyenne gamme destinée à un usage modéré et une durabilité accrue. Au delà, il s’agira de haut de gamme privilégiant la durabilité, le confort (bipartite), la précision, mais aussi la constitution d’un capital revente car le haut de gamme se revend bien. Attention aux indications « made in USA », « Mexico », fait-main, etc… qui ne garantissent pas la qualité. Sachez qu’il existe en France de véritables orfèvres: EquiD, Bertrand Le Rally’c, Yves Lesire, …

Une fois la qualité choisie, reste le casse tête des tailles. SQH, FQH ou XFQH sont les acronymes de Semi Quarter Horse, Full QH ou Xfull QH. Ils correspondent à l’angle des barres formant l’arçon, mais n’indiquent ni la hauteur du garrot, ni l’ouverture de l’arçon. Attention donc aux chevaux en croissance ! Il est très difficile de trouver une selle adaptée, surtout en races croisées. Toutefois, une selle western “X” de fabrication d’usine en taille FQH conviendra à 90% des races américaines, mais aussi généralement aux Merens, Fjord, Haflingers etc. Pour chevaux européens fins, une SQH devrait suffire. N’ayez pas d’a priori sur son poids car bien que plus lourde, elle possèdera une meilleure répartition, même sur un cheval pas trop costaud. Quant au siège, une 16 pouces correspondra peu ou prou à une 17 ½ classique ou jusqu’à une taille 44 homme. 15 pouces, c’est pour les ados et les femmes en 34-36 !

Evidemment, il faudra choisir sa bride ou ses bottes avec les mêmes soins.

Finalement, voici mon conseil : 

Pour la balade, ou le travail western sans bétail, je privilégierais une selle adaptée à mon cheval, (all around ou reining), car plus belle et confortable, au siège creux, en prenant soin de choisir des quartiers arrondis si mon cheval est court. Une selle type Wade sinon. Si mon budget est limité, je choisirais une très bonne selle d’occasion au cuir de qualité (Hermann Oak) plutôt qu’une neuve médiocre en suivant les marques recommandées par les pros. Je n’oublierais pas non plus ma sangle, en néoprène haut de gamme ou mohair, large et propre, ni le tapis amortisseur, que je choisirais en feutre si possible pour l’amorti. Vous voici fins prêts !

Arnaud Peroux. Village-Western.

 


Ne manquez plus une actualité !

Abonnez-vous dès maintenant à la newsletter mensuelle Cheval Partenaire...