LE PARTENAIRE 100% CHEVAL

cheval partenaire

Le vieillissement est un processus qui transforme progressivement un sujet adulte en bonne santé en un individu fragile dont la compétence et les réserves d’énergie diminuent au niveau de la plupart des systèmes physiologiques. En moyenne, les chevaux commencent à montrer des signes de vieillissement vers l’âge de 18-20 ans. 

Il convient au propriétaire de redoubler de vigilance sur les signes précoces et assurer un suivi régulier de sa santé. La prévention reste la meilleure option : un contrôle vétérinaire annuel paraît indiqué.  

Immunosénescence et vaccination

Le système immunitaire du cheval vieillit et peut devenir moins efficace. Il est recommandé de respecter les protocoles vaccinaux pour maintenir une protection adéquate, notamment contre la grippe, le tétanos et la rhinopneumonie.

Contrôle du parasitisme

Les animaux âgés sont en général plus sensibles aux infestations parasitaires. Ainsi prévoir un programme de vermifugation raisonnée, adapté à chaque animal et son environnement est d’autant plus conseillé chez les chevaux âgés. 

Deux vermifugations restent recommandées : 

L’une fin d’automne-début d’hiver avant les premiers gels en association avec un ténicide et l’autre en début de printemps contre les strongles principalement. Une vermifugation supplémentaire peut être nécessaire dans l’été, en accord avec votre vétérinaire traitant. 

L’Asthme équin

Lors d’asthme équin, fréquent chez les chevaux âgés, l’idéal est la mise au pré avec un abri, en portant une attention particulière à la qualité des fourrages. En boxe, la qualité de l’air et de la litière doit être optimale…  

Le traitement de l’asthme s’appuie d’une part sur des mesures environnementales d’éviction des allergènes, et d’autre part sur le traitement médical. 

L’arthrose

L’affection dégénérative articulaire ou arthrose est la pathologie locomotrice la plus fréquente chez le vieux cheval, et la douleur articulaire peut être la cause de signes de raideur, d’amyotrophie, des problèmes de comportement, d’amaigrissement ou de boiteries chroniques. On observe des chevaux qui ont du mal à se déplacer, à se relever ou à se coucher. 

La gestion de l’arthrose et de la douleur articulaire se fait par plusieurs approches :  

• Médicale : anti-inflammatoires, acide hyaluronique, chondro protecteurs par voie générale ou intra-articulaire. 

• Hygiénique : contrôle du poids, adaptation de l’exercice, du parage et de la ferrure.

Le syndrome de Cushing

La maladie de Cushing touche environ 30 % des chevaux de plus de 15 ans. Les  principaux signes cliniques incluent : troubles de la mue, fourbure, léthargie, amyotrophie, amaigrissement… La diminution des défenses immunitaires est aussi une des complications fréquentes : les chevaux souffrent alors d’infections chroniques tels les abcès de pieds ou dentaires, les sinusites… Le test diagnostic est simple (prise de sang) et peut être réalisé toute l’année. Le traitement à base de mésilate de pergolide est indispensable pour améliorer la qualité de vie du cheval et prolonger son espérance de vie.

Avec la collaboration de Valérie de Murat 

Responsable technique gamme équine 

Boehringer Ingelheim


Ne manquez plus une actualité !

Abonnez-vous dès maintenant à la newsletter mensuelle Cheval Partenaire...