Recherche
MÉDIA PRESSE ET DIGITAL DU MONDE ÉQUESTRE

plaie-palou-1-200x200Les plaies du cheval

Qu’elles soient profondes ou superficielles, toutes les plaies nécessitent des soins minutieux.

Dans cet article, nous allons détailler la conduite à tenir si votre compagnon est victime d’une plaie.

Tout d’abord, aucun cheval n’est à l’abri d’une plaie d’où l’intérêt d’inspecter minutieusement son cheval à la sortie du pré ou du box.

Premiers soins:

  1. Dans un premier temps, il faudra arrêter l’hémorragie si le cheval saigne abondamment. Pour cela, il faut exercer une pression sur la plaie à l’aide d’une grosse compresse et cela durant au moins 5 minutes. N’oubliez pas de parler au cheval pour le rassurer car si le cheval stresse, cela augmente sa fréquence cardiaque, ce qui a pour conséquence d’amplifier l’hémorragie. Un pansement compressif peut être posé durant 2h environ afin de contrôler l’hémorragie.
  2. La plaie doit être nettoyée, cela permettra d’y voir plus clair concernant son étendue et sa profondeur. Il ne faut jamais insister en profondeur sur le nettoyage car cela peut entraîner une infection et/ou redémarrer le saignement, le but du nettoyage est d’enlever les débris et les saletés. L’eau du robinet fera l’affaire mais gare à la pression employée, préférez une pression douce pour ne pas endommager un peu plus les tissus. Un nettoyant/désinfectant à base de chlorhexidine ( Hibiscrub ) ou d’isobetadine ( Bétadine Scrub), sera appliqué pour nettoyer  le pourtour et l’intérieur de la plaie et bien sûr toujours à l’aide de gants propres pour ne pas contaminer la plaie.
  3. Il faut être particulièrement vigilant à la localisation de la plaie, elle peut se situer autour d’une structure vitale comme une articulation ou la gaine tendineuse à l’arrière du paturon. Même des plaies qui peuvent sembler peu profondes et superficielles peuvent pénétrer des structures vitales et condamner un cheval si elles ne sont pas traitées de façon appropriée dès le début. Les os des membres sont peu protégés par les muscles et ils peuvent être touchés lors d’une plaie. Il faut également vérifier l’absence de tissus blancs car cela pourrait signifier qu’un tendon, un ligament ou un os sont touchés.
  4. L’état général du cheval doit être surveillé, si le cheval boite beaucoup plus que vous ne le pensiez au vu de la lésion ou si il semble plus stressé ou plus affecté que prévu par rapport à la taille et profondeur de la plaie alors des lésions sérieuses sont à craindre et la visite en urgence d’un vétérinaire est indispensable.
  5. La plaie doit être protégée de la boue ou de la litière du cheval. La plupart des plaies surviennent sur les membres et un bandage est mis en place pour assurer cette protection, concernant la partie supérieur du cheval, elle est laissé sans bandage mais doit rester le plus propre possible.
plaie Duc

Plaie à l’épaule sur un poulain de deux ans, le vétérinaire a dû intervenir rapidement pour suturer la plaie.

Quand contacter son vétérinaire?

  • Lorsqu’une plaie saigne de manière importante
  • Lorsque le cheval est très boiteux et ce même si la plaie est toute petite
  • Lorsque la plaie fait 6 cm de long et implique toute l’épaisseur de la peau
  • Si vous suspectez la présence d’un corps étranger dans la plaie
  • Si vous suspectez une lésion sur une structure vitale comme une articulation
  • Si le cheval n’est pas correctement vacciné contre le tétanos

 

 

Dans tous les cas, un appel à votre vétérinaire est nécessaire et lui seul pourra vous conseiller sur les soins à prodiguer en attendant sa venue.

L’équipe Cheval-Partenaire

Source: « Traiter les urgences chez le cheval, Diagnostic et intervention » du Dr Karen Combe, Karen Bush aux éditions Vigot