Recherche
MÉDIA PRESSE ET DIGITAL DU MONDE ÉQUESTRE

En conditions naturelles, les chevaux sauvages ou féraux parcourent environ 20 km par jour. Ces déplacements se font le plus souvent pas à pas en broutant, ou pour rejoindre une nouvelle zone d’alimentation, un abri, un point d’eau.

Mis dans des conditions comparables, nos chevaux domestiques se déplacent sur des distances plus faibles, en moyenne 10 km. Or, le cheval en box ne parcourt que 200 m par jour environ, et le cheval au paddock 200 m par heure. 

Au travail, des distances moyennes de 7 km par heure ont été mesurées, ce qui peut satisfaire les « besoins » quotidiens de déplacement. Par contre, l’exercice est plus intense et plus concentré que lors de déplacements naturels. Comment associer au mieux travail et mise en liberté pour assurer bien-être du cheval et sécurité du cavalier ?

En premier lieu, le confinement au box est à éviter car il a des répercussions à la fois sur la santé (systèmes musculaire, digestif, circulatoire) et le comportement du cheval (hyperactivité, agressivité, capacités d’apprentissage).

L’exercice quotidien est nécessaire.

Ensuite, pour les chevaux au travail, la mise en liberté en complément de cet exercice est un facteur d’amélioration du bien-être : réduction des stéréotypies, chevaux plus calmes, moins stressés, plus motivés au travail et plus sécuritaires pour le cavalier. Une durée de 1 à 2 heures quotidiennes par jour minimum est recommandée.

Pour en savoir plus : 

Une webconférence :

http://www.ifce.fr/haras-nationaux/connaissances/webconferences/bien-etre-comportement/lexercice-quotidien-est-necessaire/

La fiche équipaedia plus détaillée :

http://www.haras-nationaux.fr/information/accueil-equipaedia/comportement-ethologie-bien-etre/cheval-et-vie-domestique/lexercice-quotidien-necessaire-et-bienfaiteur.html