LE PARTENAIRE 100% CHEVAL

Tomber de cheval, tel est le risque que nous prenons, nous, cavaliers. Et nous ne connaissons que trop bien cette sensation, ce petit vol plané qui nous fait appréhender l’atterrissage. Mais bon nombre de grands champions affirment qu’un cavalier qui ne tombe pas, est un cavalier qui ne progresse pas. D’accord, mais au bout de 10 chutes plus ou moins maitrisées, notre corps et notre cerveau s’en souviennent.

Nous connaissons tous ces cavaliers, ceux qui adorent les chevaux de sang, qui aiment les sensations fortes et qui tombent tels des cascadeurs dont la chute est parfaitement maitrisée alors que nous, nous parvenons à tomber lamentablement à l’arrêt, simplement parce que notre fidèle destrier s’est secoué, et ça, ça nous énerve ! Il est temps de réapprendre. Non pas de réapprendre à tomber, même si certains moniteurs aiment proposer ce type de « cours », mais de réapprendre à vous faire confiance. Car non, tomber n’est pas un drame, avoir peur non plus, et reprendre confiance en soi à cheval est un pas pour reprendre confiance en soi tout court. 

Ne vous sentez pas bête, mauvais cavalier ou peureux à souhait, vous êtes simplement quelqu’un qui, à un moment donné, en a eu assez et qui désire aujourd’hui repartir sur de bonnes bases. Voici pour vous quelques conseils pour vous y mettre.

Reprenez les bases. Propriétaires, demi-pensions, cavaliers de club, prenez une grande respiration, et mettez le pied à l’étrier. Commencez par une séance au pas, laissez les rênes longues, ne prêtez pas attention aux éléments extérieurs, fermez les yeux et respirez. Prenez votre temps. Il est même parfois nécessaire pour certains de faire une ou plusieurs séances à cette allure uniquement, juste pour redécouvrir les bonnes sensations, le plaisir de monter à cheval. Retravaillez votre position, vos mains, vos jambes, ré-apprenez à utiliser votre corps, à l’écouter.

Faites lui confiance. Cavalier stressé, cheval stressé. Discutez avec les autres cavaliers, focalisez votre attention sur autre chose que votre peur, même un oiseau qui passe, peu importe, oubliez que vous êtes à cheval et vous oublierez votre peur. N’hésitez pas à vous forcer un peu, nous avons tous monté dans une carrière où certains éléments perturbateurs étaient présents ; une chaise cassée, un buisson étrange, des chèvres, peu importe ! Dirigez-le vers ce qui a fini par vous faire peur à cause de chevaux distraits. Regardez, avancez, caressez. N’hésitez pas à l’arrêter devant cet objet, lui faire sentir, jusqu’à ce que son attention en soit détournée. Considérez ça comme une petite victoire, souriez, vous avez gagné. 

Prenez du plaisir, resserrez les liens avec votre compagnon. A cheval, à pied, jouez avec lui, félicitez et vous parviendrez à différencier cheval chaud et cheval joueur. Une fois cette nuance comprise, votre perception va changer, et votre peur remplacée. Vous rirez de le sentir accélérer à la réception de l’obstacle, la tête baissée, car vous saurez voir qu’il prend du plaisir. Vous vous détendrez considérablement et mieux, vous en voudrez plus ! Et si pour cela il vous faut d’abord dix heures de travail à pied pour analyser, anticiper et différencier ses comportements, et bien prenez-les. Un dimanche seul aux écuries (le bonheur à l’état pur), installez tous les éléments qui vous perturbent à cheval et qui par conséquent, perturbent votre compagnon ; bâche, couverture qui vole au vent, soubassements, emmenez le voir tous ces objets de plus près, et restez aussi longtemps que nécessaire, jusqu’à ce qu’il aille brouter juste à côté de ces monstres imaginaires. Affronter ces objets avec lui aura aussi un vrai effet sur vous.

La peur est maîtrisable, elle n’est pas définitive, et il ne tient qu’à vous de la faire disparaître ou du moins, de ne plus la laisser vous dominer. Prenez le temps qu’il vous faudra, restez au pas aussi longtemps que nécessaire, souriez, la partie est gagnée. Et qui sait, peut-être deviendrez-vous ce cavalier tant jalousé qui arrive à tomber sur ses pieds ?

L’équipe Cheval partenaire

Photo @ Laure Chanel


Ne manquez plus une actualité !

Abonnez-vous dès maintenant à la newsletter mensuelle Cheval Partenaire...