LE PARTENAIRE 100% CHEVAL

Dents de loup : Un dépistage systématique précoce pour les chevaux montés en mors ?

Une dent vestigiale, nommée « dent de loup », est présente de manière inconstante chez le cheval. Elle correspond à la première prémolaire supérieure et est généralement de forme pointue. D’après Morgane Pokoïk (Horse Feel Eventing, 77) qui a fait sa thèse en chirurgie dentaire humaine sur ce sujet, le lien entre la présence de ces dents et des troubles du comportement a été très peu démontré. Elle a donc suivi des chevaux à dent de loup avant et après extraction, et des chevaux témoins. Pendant une reprise standard à pied et montée, rênes lâches et rênes ajustées, le nombre de comportements d’inconfort (mimique faciale de douleur, nez froncé, oreilles plaquées, fouaillement de la queue, claquement et grincement de dents…) et d’évitement (mouvements du cheval pour se soustraire à la douleur, encensement, enfermement, durcissement ou rupture de contact, nervosité, rétivité, ouverture de la bouche, passage de la langue au-dessus du mors) ont été dénombrés sur vidéo.

Les 20 chevaux avec une dent de loup ont présenté 6 fois plus de comportements d’inconfort et 4,4 fois plus de comportements d’évitement que les 20 chevaux n’en présentant pas. Après extraction, 8 chevaux ont pu être évalués à nouveau : ils présentaient des comportements similaires à ceux des témoins. Elle préconise donc la systématisation du dépistage et de l’extraction complète de ces dents particulières, surtout pour les chevaux montés en mors.

M. Vidament, Ifce, Inra

Ecoutez la conférence de M. Pokoïk à la journée éthologie 2017 sur https://youtu.be/P4GgiICvY9o


Ne manquez plus une actualité !

Abonnez-vous dès maintenant à la newsletter mensuelle Cheval Partenaire...