Recherche
MÉDIA PRESSE ET DIGITAL DU MONDE ÉQUESTRE

C’est le but que poursuit l’école de formation en médecine chinoise animalière : FMCA

Dans la nature, le cheval est un athlète naturel qui cumule les performances.

A l’état domestique ceci est moins évident: mouvements répétitifs qui provoquent  des microtraumatismes, alimentation trop riche ou trop pauvre, discipline non adaptée au caractère du cheval, incompréhension entre cavalier et cheval. La liste est loin d’être exhaustive!

Pourtant la grande majorité des cavaliers et compétiteurs prennent grand soin de leur équipier.

Ostéopathie et médecine chinoise pratiquées ensemble donnent des résultats plus que satisfaisants car le maître mot est de stimuler l’énergie pour rendre l’animal compétitif.

Petit rappel: l’ostéopathie a pour but de traiter toutes les dysfonctions du corps aussi bien articulaires que musculaires, tendineuses ou ligamentaires, bref tout ce qui peut entraver la mobilité.

Maître mot en ostéopathie «la règle de l’artère»: rien ne doit entraver la vascularisation du corps.

La médecine chinoise est  plus axée sur l’énergie qui circule dans les méridiens, lesquels méridiens recouvrent la totalité du corps et contiennent les points d’acupuncture. Cette énergie peut être faible ou bloquée à un endroit du corps, générer de la douleur, des problèmes physiques ou émotionnels. On la rééquilibre en travaillant certains points d’acupuncture.

Prenons un exemple:

Le méridien du foie est responsable de la mise en mouvement et sa caractéristique psychologique le mouvement. Un stress quelconque (climatique, émotionnel ou autre)  bloque automatiquement le méridien du foie.

Un bouchon d’énergie se forme au niveau musculaire, tendineux ou ligamentaire. La conséquence est une réduction de la mobilité et un changement comportemental  (le cheval monte en pression).

Comme le foie est responsable des tendons et des ligaments une lésion ostéopathique s’installe, l’ostéopathe va lever cette lésion mais ne va pas relancer le mouvement du méridien du foie.

C’est le travail du praticien chinois : il va rééquilibrer ce méridien en travaillant les points qui correspondent au déséquilibre diagnostiqué, il rétablit la totalité du mouvement, harmonise le mental et le cheval recouvre ses facultés.

L’école FMCA propose dans son programme l’enseignement de la médecine chinoise adaptée aux animaux et établit le lien avec les techniques d’ostéopathie chinoise (TUINA) et occidentale.

Cette formation est ouverte à tous ceux qui désirent optimiser les qualités physiques et psychologiques de leur animal ou en faire leur métier.

Pour plus d’informations :

Centre FMCA (centre de Formation en Médecine Chinoise Animalière)

06 18 63 49 42

www.massageanimaux.fr