LE PARTENAIRE 100% CHEVAL

De plus en plus de propriétaires font appel à l’ostéopathie pour soulager leurs chevaux. 

Autrefois réservée aux chevaux de course et de sport de haut niveau, l’ostéopathie s’est démocratisée pour notre plus grand bonheur et surtout pour celui de notre merveilleux compagnon qu’est le cheval.

L’ostéopathie a fait depuis quelques années son entrée dans le monde équestre, grâce à l’un de ces « génies » qui un jour à l’intuition qu’il faut.

Photo : Dr BON Clinique de Conques à St Aubin de Branne avec Amour du Lotus Bleu

 

Ce génie, c’est le Dr Giniaux, vétérinaire ostéopathe et précurseur de l’ostéopathie équine depuis les Années 80.

L’ostéopathie chez le cheval 

Elle intervient en complément du vétérinaire lorsque apparaissent chez le cheval des troubles de la locomotion (boiterie, raideurs, défense lors de l’entraînement).

Il est alors amené à soulager l’animal par des manipulations.

Cette approche est devenue quasiment indispensable et complémentaire de la pratique de l’équitation.

L’ENE (École Nationale d’Équitation) introduit l’ostéopathie au sein de ses murs et les couples cavalier/cheval sont suivis conjointement.

Qu’est-ce l’anamnèse ?

L’anamnèse est un ensemble des renseignements fournis à l’ostéopathe par le malade ou par son entourage sur l’histoire de la maladie ou les circonstances qui l’ont précédée.

Elle débute par un entretien avec le propriétaire du cheval où un maximum d’informations est glané afin de donner une piste de traitement au thérapeute :

• antécédents médicaux : opérations, blessures, traumatismes

• comportement

• mode de vie

L’ostéopathe élimine tout d’abord les pathologies qui ne sont pas de son ressort dans le cas où le vétérinaire n’aurait pas déjà vu l’animal avant sa venue.

L’ostéopathe et le vétérinaire travaillent main dans la main, il en va de même pour le maréchal ferrant et le dentiste.

Tout comme en ostéopathie humaine, l’ostéopathe équin ne prend pas en charge certaines pathologies:

• les fractures

• les problèmes neurologiques associés à des lésions de la moelle épinière

• les inflammations en phase aiguë

• les infections

• les maladies dégénératives (cancers, tumeurs…)

Un ostéopathe sérieux vous guidera vers un vétérinaire en cas de pathologie grave.

Une fois ces pathologies écartées, l’ostéopathe entre en contact avec votre cheval de façon douce et calme pour le mettre en confiance et lui éviter un stress durant la séance.

Les manipulations exercées sont indolores et s’effectuent naturellement et sans brutalité.

L’ostéopathe équin travaille sur les articulations, les tissus mous (muscles, tendons, ligaments, viscères), le MRP (Mécanisme Respiratoire Primaire) et les flux énergétiques du cheval.

Quand faire appel à un ostéopathe équin ?

Les animaux ne peuvent pas exprimer intelligiblement leurs souffrances.

Cependant, les propriétaires sont souvent suffisamment proches de leurs animaux pour déceler les problèmes qui surgissent.

De façon beaucoup plus générale, un ostéopathe peut intervenir dans de nombreux cas.

Voici une liste non exhaustive:

• difficulté à s’incurver, à s’arrondir sur la jambe, à abaisser ses hanches, à changer de pied

• difficulté à seller le cheval et/ou à le ferrer (défenses)

• refus du mors (défenses)

• manque de coordination et tendance à trébucher

• refus de certaines allures ou difficultés de transition

• mauvaise gestion de l’équilibre

• saut d’obstacle mal appréhendé, difficultés sur les doubles et les triples

• rigidité, refus, rétivité au saut

• mauvais engagement des postérieurs

• difficultés à récupérer après un effort

• baisses brutales des performances

• raccourcissement des foulées

• suite à un poulinage difficile ou bien en cas de chute ou traumatisme

Déroulement d’une séance

Avant de débuter sa séance et après l’anamnèse du propriétaire, l’ostéopathe équin observe le cheval immobile puis en mouvement, au pas, au trot, monté ou longé. Cette vue sur le cheval lui permet d’établir un premier bilan.

Le traitement peut alors commencer et le diagnostic s’affine au fur et à mesure de la séance.

Concernant les manipulations employées, il peut s’agir de techniques d’ostéopathie crânio-sacrée, faciale, viscérale, de manipulations structurelles, d’ostéopathie tissulaire.

L ‘ostéopathe choisit sa technique en fonction du cheval, de la pathologie et de sa sensibilité personnelle, plusieurs techniques sont souvent utilisées lors d’une même séance.

Dans tous les cas, il s’agit d’un véritable travail d’écoute et de coopération avec le cheval.

En fin de séance, l’ostéopathe établit un compte rendu accompagné de conseils spécifiques. Souvent après une séance, il est recommandé de laisser le cheval au repos durant environ 2/3 jours puis de reprendre le travail progressivement sur une dizaine de jours.

En effet, le cheval doit s’habituer aux changements intervenus durant la manipulation, il doit retrouver son corps avec des tensions libérées et seul un travail adapté lui permettra d’assimiler au mieux ces changements et surtout de les rendre durables. Un bilan de la séance pourra être fait après un mois de traitement.

L’ostéopathe intervient tout au long de la vie d’un cheval et s’adresse à tous les équidés (cheval, âne, poneys…), qu’ils soient de sport, de compétition ou de loisir. Le résultat peut parfois être surprenant ! Certaines pathologies insoupçonnées comme les migraines chez le cheval peuvent être enrayées par l’ostéopathe.

Le nombre et le rythme des séances sont variables selon le cheval et le type de pathologies rencontrées.

Dans la majorité des cas, une séance permet de lever les principaux dysfonctionnements.

On considère qu’une bonne prévention passe par deux séances par an, mais une séance est déjà un bon rythme!

L’équipe Cheval-partenaire