LE PARTENAIRE 100% CHEVAL

Nos exigences demandent parfois de véritables efforts d’adaptation à notre cheval : confine­ment en box avec peu de sorties en paddock, alimentation parfois mal adaptée, travail, compétitions, transports, etc. Ce mode de vie peut entraîner un stress excessif néfaste pour la sécurité du cavalier mais aussi pour la santé du cheval.

Le cheval est un animal capable de s’adapter face aux situations de stress, mais lorsqu’il devient chronique, le stress peut avoir des répercussions non négligeables sur sa santé.

En tant que cavalier, propriétaire ou gardien du cheval, il est important de connaitre les impacts du stress pour le prendre en charge de manière efficace.

Qu’est-ce que le stress ? 

Le stress est une réponse non spécifique de l’organisme à toute demande excessive. Il y a stress lorsque l’individu doit dépasser ses capacités pour s’adapter à une situation, trouver des solutions à un problème inconnu ou inconfortable. Le cheval peut gérer une situation stressante comme les nouveaux apprentissages, un changement d’alimentation, de cavaliers, un nouveau compagnon de pré, etc.

Il a une bonne capacité d’adaptation mais la chronicité de certaines situations entraîne chez lui une souffrance qui a un impact important sur sa santé physique et psychique.

Dans la vie de tous les jours le cheval peut vivre différents types de stress

• Le cheval au box dérangé continuellement par les bruits intempestifs de son compagnon qui tape régulièrement dans la porte de son box.

• Un transport mal préparé et une conduite inappropriée.

• Un nouvel apprentissage comme un passage de bâche.

• Les sorties en compétitions

• Le cheval au pré qui vit avec un cheval dominant lui empêchant l’accès aux ressources alimentaires.

• Des soins vétérinaires ou autres comme les vaccins, l’entretien dentaire, le passage du maréchal ferrant.

• Un changement de l’heure de distribution des rations alimentaires

• Un cavalier qui s’agite, s’énerve ou imprécis dans ses demandes.

• Un changement de lieu de vie

• Le sevrage du poulain

Quelles sont les conséquences du stress chez le cheval ?

• Baisse des performances sportives

• Nervosité, agressivité, hyper-vigilance

• Dépression

• Ulcères gastriques

• Perte d’état

• Stéréotypie (tic à l’ours, tic à l’encensé, tic à l’appui, etc.)

Comment diminuer le stress chez le cheval ? Il faut être particulièrement attentif au cheval pour repérer les situations qui le stressent, en effet les comportements anormaux sont significatifs d’un mal être psychologique ; ils révèlent une inadéquation de l’animal avec son environnement.

La présence de comportements anormaux doit être prise au sérieux. Il faudra donc repenser son environnement, vérifier que son alimentation est bien adaptée à ses besoins, le foin donné en libre-service est par exemple une pratique très efficace pour diminuer le stress du cheval qui doit parfois attendre plusieurs heures entre 2 rations.

Le travail et l’entraînement doivent être adaptés à la condition physique du cheval. Le cheval au box doit être sorti quelques heures chaque jour, les apprentissages comme les sorties en extérieur, de nouveaux obstacles, les sorties en concours, les transports doivent être progressifs pour laisser le temps au cheval de s’habituer à ces nouvelles situations.

On a tout à gagner en diminuant le stress de nos chevaux, leur santé et leur mental seront préservés et chacun sait qu’un cheval bien dans ses sabots est capable de donner le meilleur à son cavalier.

L’équipe Cheval partenaire