LE PARTENAIRE 100% CHEVAL

 

 

 

 

 

Le BSE (Bilan Sanitaire d’Ecurie) permet la mise en œuvre d’une analyse globale d’une  structure équestre avec le vétérinaire traitant (qui doit être vétérinaire sanitaire). Objectif ?  Optimiser et valoriser les pratiques et la conduite d’écurie, par la réalisation d’une visite de revue annuelle et assurer la traçabilité des soins effectués sur les chevaux qui vivent dans l’écurie.

Etape 1 : réalisation d’un bilan sanitaire

Le bilan sanitaire est effectué à la faveur d’une visite annuelle avec le responsable de l’écurie pour l’évaluation des locaux, de l’état clinique des animaux et de la gestion sanitaire. Cette visite permet de recueillir des informations nécessaires à l’établissement d’un document de synthèse qui renseignera le vétérinaire et le  gérant d’écurie sur les affections observées et leur caractère prioritaire ou non. Ce document, réactualisé au minimum tous les ans, rassemble également des données cliniques et techniques sur les maladies équines susceptibles d’être rencontrées sur place. Le bilan sanitaire est “individuel” et signé par un seul vétérinaire : il convient  de nommer d’autres confrères d’une structure comme vétérinaires sanitaires de l’écurie.

Etape 2 : rédaction des protocoles de soins

La rédaction des protocoles de soins est à adapter à chaque client et correspond aux habitudes du vétérinaire. Ainsi, les documents de protocoles de soins préétablis par l’AVEF (Association des Vétérinaires Equins Français) doivent être revus pour chaque cas et adaptés au couple “vétérinaire / client”. Ces protocoles de soins listent les mesures de prévention, les affections prioritaires, les autres maladies rencontrées et les informations à communiquer au praticien.

Etape 3 : suivi régulier

L’établissement d’un bilan sanitaire d’écurie sera évolutif et à renouveler chaque année : des visites régulières seront en effet nécessaires pour ajuster les données.

Le bilan est une occasion de réaliser une analyse de la situation, valider les savoir-faire et la mise en œuvre des bonnes pratiques, comparer les exercices, identifier les dérives et les améliorations, déterminer les objectifs de l’année à venir et bâtir un plan d’actions concrètes avec le vétérinaire.

La réalisation du BSE permettra au vétérinaire assurant des soins réguliers dans la structure, de prescrire les médicaments nécessaires aux plans de prévention ou aux affections identifiées et répertoriées dans le document.

Les 2 piliers de la démarche qualité au sein de l’écurie :

• Le registre d’élevage (instauré par l’arrêté de 5 Juin 2000 pour renforcer la traçabilité des animaux)

• Le bilan sanitaire d’écurie annuel et les protocoles de soins associés

Avec la collaboration de Sophie Paul-JeanJean, Docteur vétérinaire, Responsable technique gamme équine Boehringer Ingelheim

Bibliographie

Scicluna C. Réunion de l’AVEF du 1er avril dernier .Le bilan sanitaire d’écurie se décline en quatre étapes. La Semaine Vétérinaire – N°1406 – 21 mai 2010

Pour accompagner les vétérinaires et leurs clients dans  la tenue du registre d’élevage, une application innovante, Santequine, est disponible pour les écuries. Santequine permet de suivre les soins des chevaux en temps réel, de gérer les rappels de médecine préventive, d’archiver et partager en Cloud les dossiers santé de chaque cheval avec son / ses vétérinaire(s), d’éditer facilement et rapidement son Bilan Sanitaire d’Ecurie et de répondre aux obligations légales en centralisant des informations clefs autour de :

• L’identification

• La propriété

• Le lieu de détention

• La gestion des produits administrés par cheval

• La gestion des déplacements des chevaux

Pour en savoir plus sur Santequine, rendez-vous sur https://www.dailymotion.comvideo/x4xg0gu